Franchise fleuriste Informations Utiles : Apport personnel, Droit d’entrée, Superficie Mini

maxresdefault.jpg



Franchise fleuriste Informations Utiles : Apport personnel, Droit d’entrée, Superficie Mini

Il existe en France plusieurs franchises de fleuristes, toutes très actives et parfois implantées dans d’autres pays d’Europe. Mais quelles sont ces franchises de fleuristes, et quelles conditions faut-il remplir pour pouvoir en ouvrir une ?

La franchise de fleuriste Le Jardin des Fleurs est le fruit d’une longue lignée de passionnés de fleurs. Michel Postulka est le dernier maillon de trois générations successives de fleuristes, et il a créé cette franchise de fleuriste afin de faire profiter de son savoir-faire et de son expérience à d’autres. En devenant franchisé du Jardin des Fleurs, formation et aide à l’installation sont assurées. Pour acquérir une franchise fleuriste du Jardin des Fleurs, il faut s’acquitter au préalable d’un droit d’entrée de 17 000 euros, puis d’une redevance d’exploitation de 6% et d’une redevance publicitaire de 1,50%, toutes deux calculées à partir du chiffre d’affaire hors-taxe. La franchise de fleuriste du Jardin des Fleurs demande en outre un apport personnel minimum de 70 000 euros, et la jouissance d’un local d’au moins 120 m2.

La franchise fleuriste Au Nom de la Rose fonctionne à peu près de la même manière. Il n’est pas absolument nécessaire de posséder un diplôme de fleuriste pour pouvoir ouvrir une enseigne. L’apport personnel est également de 70 000 euros au minimum, et les redevances publicitaires et d’exploitation sont à peu près équivalentes. En revanche, une superficie moindre est requise pour les franchises fleuriste Au Nom de la Rose, puisque 20 m2 en moyenne sont suffisants. Tout candidat à l’ouverture d’une franchise fleuriste Au Nom de la Rose recevra une formation ainsi qu’une assistance avant et après l’ouverture de la boutique.

Il existe encore bien d’autres franchises fleuriste en France, parmi lesquelles on peut citer Monceau Fleur, Bouquet Nantais, Rapid’Flore ou Happy. Pour choisir entre elles, les informations sur les conditions financières seront précieuses, mais souvent équivalentes entre elles. En revanche, le choix d’une franchise fleuriste devra s’appuyer sur la réalité de son implantation actuelle, ainsi que sur ses projets pour le futur (expansion en Europe ou en région, développement à Paris etc.).

source